47 bardes actuellement sur le site, dernière mise à jour le vendredi 02 décembre 2016

Interprétations

Nightfall In Middle-Earth


The Silmarillion

Les liens entre littérature de Fantasy et musique metal existent depuis un certain temps : nombre de groupes se sont inspirés d'univers imaginés par des écrivains pour écrire les textes de leurs chansons, empruntant parfois le nom d'un personnage ou d'un lieu. Cependant les concept-albums basés sur une oeuvre romanesque sont plus rares. Blind Guardian s'est prêté au jeu, avec succès, en s'inspirant d'une des oeuvres maîtresses de la littérature de Fantasy, Le Silmarillion, et en bâtissant un album complet reprenant partiellement l'histoire de ce roman. Considéré par beaucoup de leurs fans comme leur meilleur album, et généralement vu comme un album majeur du metal, Nightfall in Middle-Earth est un concept-album ambitieux. Reprendre une histoire longue et complexe, qui s'étale sur plusieurs milliers d'années, prendre le risque de s'aliéner des fans de Tolkien si l'adaptation par Blind Guardian de l'histoire de Tolkien ne les convainc pas, tout ces risques disparurent une fois la première écoute de l'album effectuée. Nightfall In Middle-Earth est un chef d'oeuvre musical, il est difficile de contre-argumenter là dessus. Le but de ce court article est de lier les différentes chansons de l'album et le roman de Tolkien : quelles sont les parties du roman que Blind Guardian a mises en chanson, et comment les reconnaît-on ? Il ne contiendra aucune analyse musicale mais uniquement un simple travail de décryptage des paroles (et aussi des ambiances) pour reconstituer l'histoire racontée dans le disque. Toutes les citations proviennent de l'édition de poche HarperCollins du Silmarillion, tirage de 1999.

Interprétations de Nightfall In Middle-Earth



And Then There Was Silence


Achille et Hector

And Then There Was Silence clôt l'album A Night At The Opera. Les chansons longues (celle-ci fait presque un quart d'heure) sont assez rares chez Blind Guardian, mais, bien loin de se perdre dans un format inhabituel, le groupe montre ici une fois encore sa maîtrise, son talent et son imagination. And Then There Was Silence traite de la guerre de Troie, un sujet épique, qui convient donc parfaitement à la musique du groupe. Malheureusement, la complexité et la richesse des paroles fait qu'on ne peut s'arrêter là ! La chanson raconte en effet la chute de Troie, mais d'une manière qui n'est pas chronologique, et avec des paroles parfois très allusives. Pour bien comprendre et pour profiter ainsi au maximum de l'excellence de ce morceau, il faut donc se pencher précisément sur les paroles. Les sources de cette explication sont principalement l'Iliade d'Homère, et le dictionnaire mythologique de Pierre Grimal.

Interprétations de And Then There Was Silence