40 bardes actuellement sur le site, dernière mise à jour le vendredi 02 décembre 2016

Et Le Silence Fut (And Then There Was Silence)

Tourne ta tête et regarde les champs de flammes

Il vient
D'un lieu lointain
Il est sur le chemin
Il amènera la dégénérescence
(Ne bouge pas
Car cela va mal se passer
La fin est de plus en plus proche chaque jour)
Dans des teintes de gris
Nous sommes damnés à faire face à la nuit
La lumière est hors de vue

Depuis que nous avons atteint le point de non retour
Nous prions pour la lumière des étoiles,
nous attendons la lune
Le ciel est vide
Seul dans l'inconnu
Nous n'allons nulle part

Nous fûmes trahis
Par le vent et la pluie
Le château sacré est vide et froid
Le sacrifice fait
Ne devrait pas être vain
Rome prendra sa revanche

Nous vivons un mensonge
Sous la lune mourante
Les visages pâles rient du destin
Se font plaisir dans la joie

Cela devient hors de contrôle
Le rideau final va tomber
Entend ma voie
Il n'y a pas le choix
Il n'y a pas de sortie
Tu trouveras

Nous ne le regrettons pas
Tant d'hommes ont échoué
Mais il est parti maintenant
Va et ramène-le
Le fou est à sa tête

Serais-ce toi
Nous ne le regrettons pas
Que quelqu'un d'autre meurt déguisé
Va et ramène-le
Le chien d'Orion brille

Ne penses tu pas qu'il est temps d'arrêter la poursuite
Autour de l'anneau
Arrête de courir, courir
Autour de l'anneau
Ne sais tu pas que le destin, décidé par les Dieux
Sens la distance, distance
Hors d'atteinte

Bienvenue à la fin
Fais attention où tu marches, Cassandra
Tu pourrais tomber
Comme j'ai trébuché sur le champ
Ma soeur
La mort est une chose certaine
Je me trouve dans les lieux les plus sombres
Je me trouve en train de dériver
Et les autres mondes
Les autres mondes apparaissent

Je me trouve, elle meurt en vain
Je ne peux être libéré
Je tombe
Alors que le temps passe plus vite
Va vers le désastre

Le batelier t'attendra
Ma chère

Et le silence fut
Juste une voix d'un autre monde
Comme une feuille dans un monde glacé
Les mémoires vont disparaître

Contes brumeux et poèmes perdus
Toute la joie et la beauté disparaîtra
Est-ce que mon âme fatiguée trouvera la liberté
Au moment de ma mort je sourirais
C'est le triomphe de la honte et de la maladie
A la fin, Iliade

Elève mes mains et prie le jour
Brise le charme, montre-moi le chemin
En pourrissant
La flamme de Troie brille

Le nouveau-né amènera la ruine au château
Sa mort sera une bénédiction pour tous

Bon choix ?
Mauvais choix ?
Au dehors
Tu as choisi la misère
Pouvoir et sagesse
Tu nies
Le mauvais choix

La guerre est la seule réponse
Quand l'amour conquiert la peur
Alors le jugement fut rendu pour la plus belle
Le gracieux raconte mal son échec

Attention
Crains la chaleur de la passion, père roi
Ne le laisse pas entrer
Ne la laisse pas entrer
Désir, envie, obsession
Ils amèneront la mort
Nous ne pouvons sortir
Une fois qu'ils sont dedans

Elle est comme le lever de soleil
Elle brille plus que la lune la nuit
Précieuse telle la lumière d'une étoile
Elle ramènera un prix meurtrier

Les graines de la défaite de l'homme bourgeonnent dans les ténèbres
Jalousie
Je peux clairement voir la fin maintenant
Je peux clairement voir la fin maintenant
Je peux clairement voir la fin maintenant

Le fil de la vie se tisse
Une pièce fut placée sous ma langue

Ne renonce jamais
Ne te rend pas
Sois de notre côté
Et nous pourrons gagner
Ne renonce jamais
Ne te rend pas
Sois de notre côté
La lune du vieux temps va se lever

Nulle part où aller
Nulle part où se cacher
Rien à perdre
Nous sommes unis
Nous ferons face à la tempête
Crée par un homme

Rugit rugit rugit rugit
Troie Troie Troie Troie

Et comme le lion
Massacre l'homme
Je suis le loup
Et tu es l'agneau

La sainte Troie a échoué
Autour des murs
La foi vacille, les corps tombent

Nulle part où aller
Nulle part où se cacher
Rien à perdre
Nous sommes unis
C'est tous pour un et un pour tous
Nous vivons pour être balayés

Je sens que quelque chose ne vas pas
Surprise, surprise, ils sont partis
Le temps de la pleine lune est révolu
Et la nouvelle lune est toujours hors de vue
Nous vivons, nous mourrons

Contes brumeux et poèmes perdus
Toute la joie et la beauté disparaîtra
Est-ce que mon âme fatiguée trouvera la liberté
Au moment de ma mort je sourirais
C'est le triomphe de la honte et de la maladie
A la fin, Iliade

Elève mes mains et prie le jour
Brise le charme, montre-moi le chemin
En pourrissant
La flamme de Troie brille

Erre dans les ténèbres
Etend la vision
Nous serons perdus si tu crois vraiment
En Troie dans les ténèbres
Un vide froid emplit nos coeurs
Qu'ils soient partis
Et ne reviennent jamais

Ils briseront le mur pour l'amener à l'intérieur
Ils croiront vraiment au mensonge, mensonge, mensonge
Ils accueilleront avec des fleurs
Le vieil ennemi

La vision est si claire
Quand le jour et le rêve s'unissent
La fin est proche
Tu devrais être préparé

Le cauchemar devrait être terminé maintenant
Il n'y plus rien à craindre
Viens chanter avec nous
Et danser avec nous maintenant
Le cauchemar devrait être terminé maintenant
Il n'y plus rien à craindre
La guerre est bel et bien finie

Aucun espoir
L'aveugle mène l'aveugle
Continue
Bien que le futur soit nié
Jument ou étalon
Il y a bien plus dedans
Nous sommes dans le combat nous mourrons avec bonheur

Contes brumeux et poèmes perdus
Toute la joie et la beauté disparaîtra
Est-ce que mon âme fatiguée trouvera la liberté
Au moment de ma mort je sourirais
C'est le triomphe de la honte et de la maladie
A la fin, Iliade

Elève mes mains et prie le jour
Brise le charme, montre-moi le chemin
En pourrissant
La flamme de Troie brille

La lumière sainte brille

Le jugement fut rendu
Nous sommes condamnées bien que le procès soit loin
Le brisement du destin
Père
Ton beau fils est sur le chemin de la maison

Le chemin de la maison

Le vent souffle toujours
Calme, et silencieux
Il apporte des nouvelles de côtes distantes

En dehors de l'esprit
Je ne peux l'avoir
Je ne peux l'avoir
En dehors de mon esprit

Tristesse et défaite