47 bardes actuellement sur le site, dernière mise à jour le lundi 26 juin 2017

Le Champ De Bataille (Battlefield)

Il ne peut être vu
Mais il y a du sang sur le vert
Seul dieu sait que je suis innocent
Amène-moi, amène-moi à la maison
Une sombre graine me domine
Comme la tempête domine la mer
Je te défie, ne traverse pas ce pont seul

Ne me provoque pas maintenant
Les ombres menaçantes vont passer
Ils approchent maintenant
Ouvre tes yeux
Eveille toi, mon jeune et cher ami
Et la haine disparaîtra

Je ne vais pas bouger
Je vais me tenir immobile

Il est sur le champ de bataille
Il a perdu, sur le champ de bataille
Et sur le champ de bataille cela se termine

La guerre et la colère doivent régner
Nous pouvons entendre le bruit du fer qui cogne
Tu es devenu fou, à cause de ton aveuglement
Je suis perdu dans l'angoisse et le chagrin
La tristesse ne disparaîtra pas jusqu'à ta mort
Un corps détruit, profondément blessé
Et les ténèbres recouvreront la lumière
C'est parti pour toujours

Le champ s'est vidé dans le chagrin
Le père et le fils
Ils sont partis

Le soleil brille
Et la colère gronde
Perdu et seul
Déchiré
Ne penses tu pas
Qu'il est temps de s'arrêter
Nous fume charmés et trahis par le vieux
Baiser du serpent

Prions
Le paradis est de notre côté
Via la violence et l'horreur
L'honneur vaincra

Prions
Et que notre leader soit béni
Nous suivons les nobles et les valeureux

Ne m'entends-tu pas pleurer
Pleurer
Viens me prendre
Je sanctifie ton nom

Il est sur le champ de bataille
Il a perdu, sur le champ de bataille
Et sur le champ de bataille cela se termine

La guerre et la colère doivent régner
Nous pouvons entendre le bruit du fer qui cogne
Tu es devenu fou, à cause de ton aveuglement
Je suis perdu dans l'angoisse et le chagrin
La tristesse ne disparaîtra pas jusqu'à ta mort
Un corps détruit, profondément blessé
Et les ténèbres recouvreront la lumière
C'est parti pour toujours

C'est ce que chante le ménestrel
Joint toi aux cris horribles
Prend par aux forfaits meurtriers
Que le coeur de lion soit célèbre
Joins-toi au chant du ménestrel
Se lamentant de son chagrin éternel
Il attend avec impatience plus
De corps brisés allongés sur le sol

Le sang se répand partout
Le vert sera taché pour toujours
Et la haine régnera sur le champ
Ils continuent de se battre dans la colère

Sauvage et intense
Violent, trop aveuglé pour voir
Ils continuent de chanter, dans la douleur
Nous réclamons ces terres pour le haut-seigneur
Que dieu bénisse ces terres et notre haut-seigneur
La guerre et la colère doivent régner
Nous pouvons entendre le bruit du fer qui cogne
Tu es devenu fou, à cause de ton aveuglement
Je suis perdu dans l'angoisse et le chagrin
La tristesse ne disparaîtra pas jusqu'à ta mort
Un corps détruit, profondément blessé
Et les ténèbres recouvreront la lumière
C'est parti pour toujours