51 bardes actuellement sur le site, dernière mise à jour le dimanche 25 juin 2017

Mirroir Mirroir (Mirror Mirror)

Loin, loin au-delà de l'île
Nous vivons dans les ombres du crépuscule
Dans la frayeur et les jours fatiguants
Dans le chagrin et une douleur sans fin

Cela reste inconnu
Mon domaine
Un portail caché
Pour nous sauver de la tombée de la nuit
Le Seigneur de l'eau a parlé
Dans le silence
Des mots de sagesse
J'ai vu la fin de tout
Sois prudent l'orage s'approche

Miroir miroir sur le mur
Le véritable espoir repose au delà des côtes
Tu es d'une race damnée, ne peux-tu voir
Que les vents tourneront ?
Miroir miroir sur le mur
Le véritable espoir repose au delà des côtes
Tu es d'une race damnée, ne peux-tu voir
Que notre lendemain est fait de folie ?

La sagesse est partie
Une sagesse de milliers d'années
Un monde en flammes, en chaîne et plein de crainte
Me mène dans un endroit au loin
Ma vision secrète repose, profondément enfouie
Je devrais la garder en sûreté

Devrais-je laisser mes amis seuls
Caché dans mon hall crépusculaire ?
Je sais que le monde est perdu dans les flammes
Il n'y a certainement aucun moyen de le faire revenir
Vers les anciens jours
De félicité et de rires pleins de réjouissances
Nous sommes perdus dans ces terres arides
Pris dans les flammes
Seuls

Comment devrions nous quitter la route perdue
Le temps manque, alors suivez moi
C'est le devoir évident d'un guide
Trouver un chemin hors de l'obscurité

Miroir miroir sur le mur
Le véritable espoir repose au delà des côtes
Tu es d'une race damnée, ne peux-tu voir
Que les vents tourneront ?
Miroir miroir sur le mur
Le véritable espoir repose au delà des côtes
Tu es d'une race damnée, ne peux-tu voir
Que les vents tourneront ?

Même si
L'orage s'est calmé
La fin cruelle
N'est qu'une question de temps

Devrions nous défier le dragon
Sans pitié, il empoisonne nos coeurs
Nos coeurs

Comment devrions nous quitter la route perdue
Le temps manque, alors suivez moi
C'est le devoir évident d'un guide
Trouver un chemin hors de l'obscurité

Miroir miroir sur le mur
Le véritable espoir repose au delà des côtes
Tu es d'une race damnée, ne peux-tu voir
Que les vents tourneront ?
Miroir miroir sur le mur
Le véritable espoir repose au delà des côtes
Tu es d'une race damnée, ne peux-tu voir
Que les vents tourneront ?