48 bardes actuellement sur le site, dernière mise à jour le vendredi 02 décembre 2016

Noldor (L'Hiver Mortel Règne) (Noldor (Dead Winter Reigns))

Noldor
Vos mains trempent dans le sang
Votre fardeau est
Une destinée pleine de larmes

Les nuages noirs apporteront
Une pluie de sang
Je l'ai vue s'abbattre
Je l'ai vue s'abbattre

Nous étions perdus
Dans les glaces éternelles
Dans la peur et la haine
L'hiver mortel régnait
En Araman

Vous ne pouvez fuir
Ma damnation
Ni éviter
L'isolement

Coupables, dit l'élu
Ce jugement ne peut être annulé
Entendez mes mots
Craignez ma malédiction

Je sais où les étoiles brillent
Et où le ciel est sans nuages
Lentement l'eau s'écoule mon ami
(Mais) Noldor
Vos mains trempent dans le sang
Des larmes innombrables
Vous pourrirez et reposerez dans la douleur

Vos âme sans refuge
Viendront à moi
Il n'y a pas d'échappatoire
Pourchassés vous pourriez être
Pourchassés vous serez
Pourchassés vous serez
Et les égarés
Qui n'atteindront jamais
La maison des esprits
Vieilliront et se lasseront

Vous ne pouvez fuir
Ma damnation
Ni éviter
L'isolement

Coupables, dit l'élu
Ce jugement ne peut être annulé
Entendez mes mots
Craignez ma malédiction

Je sais où les étoiles brillent
Et où le ciel est sans nuages
Lentement l'eau s'écoule mon ami
(Mais) Noldor
Vos mains trempent dans le sang
Des larmes innombrables
Vous pourrirez et reposerez dans la douleur

J'ai vu cette fin amère
Comme j'ai prédit
La tempête et la glace
Et je pouvait voir
(Comment) un million (de vous) périssaient
Et moi ?
Que le blâme soit sur moi
Car je n'était pas là

Vous ne pouvez fuir
Ma damnation
Ni éviter
L'isolement

Coupables, dit l'élu
Ce jugement ne peut être annulé
Entendez mes mots
Craignez ma malédiction

Je sais où les étoiles brillent
Et où le ciel est sans nuages
Lentement l'eau s'écoule mon ami
(Mais) Noldor
Vos mains trempent dans le sang
Des larmes innombrables
Vous pourrirez et reposerez dans la douleur

L'hiver mortel règne
Et notre lendemain est encore incertain
Mensonges
Condamnés et trahis
Maintenant tout est dit
Vois mes yeux
Plein de larmes
Et c'est un prix cruel
Que nous avons payé
Mais je ne peux toujours clamer
Mon innocence

Egarée