49 bardes actuellement sur le site, dernière mise à jour le vendredi 26 mai 2017

Les Morts Nocturnes (Dead Of The Night)

Chaque nuit, j'entends le tonerre,
Ne peux tu voir l'ombre ?
Je suivrai une nuit
Le côté sombre en moi.

(Il) m'emmène vers les plaines sombres.
La fin est proche, je le sens.
Mais (Je) n'ai jamais vu sa face damnée.
La peur fait battre mon coeur.

Morts nocturnes, emmenez moi
Morts nocturnes, il vous cherche.

Une centaine de faces solennelles,
Elles me regardent et rient.
Mais si quelqu'un veut les toucher,
elles brillent dans le néant.

Si je viens te le dire,
Tu me regardes et rigolles.
Je n'ai pu trouver de docteur,
un jour je serais fou.

Dans la nuit qui suit,
Pas de douleur, pas de travail, rien.
Il m'emmene dans les royaumes sombres.
Mon esprit devient oppressé.

Morts nocturnes, emmenez moi
Morts nocturnes, il vous cherche.

Ils ne me prendront pas aussi facilement,
Aucun amour ne viendra par la mort.
Je les prendrais et me tuerais.
Et je ressentirais juste le néant.

Regarde les se lever,
Mais aucun ne me connaît.
N'essaye pas de suivre un démon,
Et d'attendre pour l'attaque finale.

Dans la nuit qui suit,
Pas de douleur, pas de travail, rien.
Il m'emmene dans les royaumes sombres.
Mon esprit devient oppressé.

Morts nocturnes, emmenez moi
Morts nocturnes, il vous cherche.
Morts nocturnes.